State Building through Political Disunity in Republican China

Numéro spécial de la revue Twentieth-Century China (vol. 47, n°1, janv. 2022), co-édité par Xavier Paulès et David Serfass, intitulé « State Building through Political Disunity in Republican China »
Table des matières : http://hstcconline.org/twentieth-century-china/

→  Le numéro en ligne

Table of Contents

Editorial  by MARGHERITA ZANASI

Special Issue: State Building through Political Disunity in Republican China
Xavier Paulès and David Serfass, Guest Editors

Introduction. Questioning the Teleology of the Central State in Republican China
Xavier Paulès and David Serfass

The Rise of Municipal Government in Early Twentieth-Century China: Local History, International Influence, and National Integration 
Kristin Stapleton

War, Disunity, and State Building in China, 1912–1949 
Emily M. Hill

Migration and State Making: A Beiyang Settlement Scheme along the Amur in 1921
Pierre Fuller

Warlords at Work: Four Crucial Realms and Four Dynamics of State Building in Republican China, 1916–1937
Xavier Paulès

A Critical Dimension of State Building: Taxation in Nationalist China, 1928–1949
Xiaoqun Xu

Health and State Making: The Expansion of State Health Services during the War of Resistance against Japan (1937–1945)
Nicole Elizabeth Barnes

Collaboration and State Making in China: Defining the Occupation State, 1937–1945
David Serfass

Review Essay

Subject to the State: Language and Data in Twentieth-Century China 
Rebecca E. Karl

Book Reviews (online at muse.jhu.edu/journal/390)

Jeremy Brown, June Fourth: The Tiananmen Protests and Beijing Massacre of 1989, reviewed by Brian DeMare.

John A. Crespi, Manhua Modernity: Chinese Culture and the Pictorial Turn, reviewed by Li Guo.

Peter E. Hamilton, Made in Hong Kong: Transpacific Networks and a New History of Globalization, reviewed by Kent Wan.

Jie Li, Utopian Ruins: A Memorial Museum of the Mao Era, reviewed by Di Luo.

Xiaoyuan Liu, To the End of the Revolution: The Chinese Communist Party and Tibet, 1949–1959, reviewed by C. Patterson Giersch.

Yvon Wang, Reinventing Licentiousness: Pornography and Modern China, reviewed by Leon Antonio Rocha.

Peter Zarrow, Abolishing Boundaries: Global Utopias in the Formation of Modern Chinese Political Thought, 1880–1940, reviewed by Matthew Galway.

(source : Project Muse)

David Serfass est Maître de conférences en histoire de la Chine et de l’Asie orientale, à l’Inalco, et membre du comité de rédaction de la revue Etudes chinoises.

Xavier Paulès est Maître de conférences à l’EHESS, et membre du CECMC.

Monthly mobility inferred from isoscapes and laser ablation strontium isotope ratios in caprine tooth enamel

L’article en ligne

L’origine géographique des hommes et des animaux peut être approchée par l’analyse isotopique en strontium de l’émail dentaire. Mais la capacité de cette méthode à suivre des mobilités successives reste encore à démontrer. Une étude publiée dans la revue Scientific Reports par des chercheur.e.s du CNRS, du MNHN de l’Inalco et de l’Institut d’Archéologie de Mongolie, dont des scientifiques issus du laboratoire Archéozoologie, Archéobotanique: Sociétés, Pratiques et Environnements (AASPE – CNRS / MNHN), du Centre d’Écologie et des Sciences de la Conservation (CESCO – CNRS / MNHN / Sorbonne Université) et du Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (CEFE – CNRS / Université de Montpellier / IRD / EPHE), vient combler cette lacune. Les résultats, qui portent sur des dents de moutons appartenant à des éleveurs nomades de Mongolie, et dont les déplacements pluriannuels ont été documentés par un suivi GPS, montrent qu’il est possible de suivre une mobilité fréquente (de l’ordre du mois) grâce à l’analyse isotopique à haute résolution de l’émail. Cette approche originale permet des reconstructions raffinées et beaucoup plus détaillées des pratiques pastorales et donc de la culture nomade en général. Ces résultats offrent de nouvelles perspectives dans diverses disciplines, et notamment en écologie, en anthropologie et en archéologie.

Lazzerini, N., Balter, V., Coulon, A., Marchina, C., et al. Monthly mobility inferred from isoscapes and laser ablation strontium isotope ratios in caprine tooth enamel. Sci Rep 11, 2277 (2021). https://doi.org/10.1038/s41598-021-81923-z

Contribution de Charlotte Marchina

Publication valorisée en anglais : How an animal’s teeth can reveal where it’s been

Publication valorisée en français : Suivre les animaux à la trace grâce à leurs dents

L’appropriation de la biomédecine en Asie du Sud-Est

Ce numéro de Moussons propose d’analyser les pratiques biomédicales – issues de la médecine scientifique d’origine occidentale – en Asie du Sud Est, en s’intéressant à leur diversité de formes et d’usages.

Continue reading « L’appropriation de la biomédecine en Asie du Sud-Est »

Maître(s) et disciple(s) dans les littératures d’Asie

Pour son Dictionnaire philosophique (PUF, coll. « Quadrige », 2013), André Comte-Sponville donnait, à l’entrée « Maître », la définition suivante : « Celui qui enseigne, guide ou commande. Les trois à la fois ? Pas nécessairement. Cela dépend en partie de lui, de ce qu’il sait ou peut, mais aussi de ceux dont il est le maître : sont-ce des élèves, des disciples ou des esclaves ? »

Continue reading « Maître(s) et disciple(s) dans les littératures d’Asie »

Pluralité et tolérance religieuses en Asie de l’Est

Une tendance récente de la recherche dans notre monde globalisé s’intéresse à la pluralité et la tolérance religieuses. La notion de « pluralité religieuse » qualifie ici la situation dans laquelle plusieurs expressions et organisations religieuses coexistent dans une même société. Les traditions religieuses fondées sur une vérité unique et une foi exclusive ont souvent été considérées comme un obstacle à la cohésion sociale et une source de conflits dans des sociétés plurielles. En Asie de l’Est, différentes traditions religieuses cohabitent depuis près de deux millénaires, mais l’histoire de leur relations n’est pas dénuée de tensions souterraines.

Continue reading « Pluralité et tolérance religieuses en Asie de l’Est »