Sinologie et sciences humaines et sociales : Causeries méthodologiques

Dates : Samedi 22 octobre 2022 – 10:00 – 18:00
Lieu : Salle 3.03, Pôle des langues et civilisations, Inalco, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris

Journée organisée par l’Inter-civilizations Institute (ENCU, Shanghai), l’Ifrae et le CRCAO

La journée sera consacrée à l’étude de l’interaction entre la sinologie et les sciences humaines et sociales (SHS) : comment les sinologues appliquent-ils les différentes méthodes disciplinaires en SHS dans leurs études sur la Chine et comment cette application contribue-t-elle, au retour, au développement des SHS ? 

Inauguration par le professeur Yang Guorong, ECNU, Shanghai.

Tableau de Ma Jianhong

Avec la participation de :
Guillaume Dutournier, EFEO
Fang Xudong, ICI, ECNU, Shanghai
Stéphane Feuillas, université Paris Cité, CRCAO
Jean-Claude Gens, université de Bourgogne
Guo Meihua, Shanghai University of Finance and Economics
Ji Zhe, Inalco, Ifrae
Jiang Dandan, Shanghai Jiaotong University
Lei Yang, Inalco, GSRL
Félix Jun Ma, Montpellier III, ReSO
Christian Soffel, université de Trèves
Victor Vuilleumier, université Paris Cité, CRCAO
Frédéric Wang, Inalco, Ifrae

Langues utilisées : anglais, chinois, français

Contact : frederic.wang@inalco.fr

Current situation and future challenges of diversity and inclusion in Japan

Nous avons le plaisir de vous annoncer la prochaine manifestation du cycle de conférences 2021-2022 organisé par l’Axe travail de l’équipe Populations Japonaises (CRCAO-IFRAE). Celle-ci aura lieu en ligne le mardi 10 Mai 2022 de 10h à 12h (heure de Paris). Nous recevrons à cette occasion Shiho FUTAGAMI, Professeur de à l’Université Nationale de Yokohama. Elle donnera une conférence en anglais intitulée : Current situation and…Continue reading Current situation and future challenges of diversity and inclusion in Japan

Nous avons le plaisir de vous annoncer la prochaine manifestation du cycle de conférences 2021-2022 organisé par l’Axe travail de l’équipe Populations Japonaises (CRCAO-IFRAE)
Celle-ci aura lieu en ligne le mardi 10 Mai 2022 de 10h à 12h (heure de Paris).

Nous recevrons à cette occasion Shiho FUTAGAMI, Professeur de à l’Université Nationale de Yokohama
Elle donnera une conférence en anglais intitulée : Current situation and future challenges of diversity and inclusion in Japan.

Site internet du groupe de recherche : https://popjap.hypotheses.org/2074

Pour participer, vous pouvez vous inscrire en cliquant sur le lien Zoom suivant : https://u-paris.zoom.us/meeting/register/tZIuc-iqrTkrHtGepNTU-PdISPuJ4eKRz4c5

Photo by Helena Lopes from Pexels

Abstract : The study discusses current situation and future challenges of diversity and inclusion in Japan. Diversity represents all the ways people are unlike and alike; differences and similarities in age, gender, race, religion, ethnicity, sexual orientation, capabilities, and socioeconomic background. Gardenswartz and Rowe (2003) develop the concept of diversity and identify a ‘diversity wheel’. It includes dimensions that exist as internal, external and organizational layers around personality. Shore et al. (2011) define inclusion as the degree to which an employee perceives that he or she is an esteemed member of the work group through experiencing treatment that satisfies his or her needs for belongingness and uniqueness.

First, the study focuses on female researchers in Japan from the perspective of diversity and inclusion. The ratio of female researchers in Japan, at 16.9%, is the lowest among OECD countries and the ratio of female professors, at 17.8%, is also very low. Based on the analysis of the data obtained through the survey, the study discusses the reasons for the low ratio of female researchers and the low ratio of female researchers in leading positions in Japanese academia. It then considers what remedial action should be taken to improve the situation. The study suggests that academia should be able to introduce more creative perspectives, increase flexibility, and achieve inclusive growth leading to more sustainable development by promoting female researcher advancement from the perspective of diversity and inclusion.

Second, the study focuses on employment of people with disabilities in Japan from the perspective of diversity and inclusion. The number of people with disabilities in Japan is 9,635,000, which is 7.6% of the population. However, the number of people with disabilities in regular employment who are working in regular firms in Japan is only 597,786 in 2021, which means that their actual employment rate is 2.2 %. The number with physical disabilities in regular employment is 359,067.5, the number of with intellectual disabilities is 140,665 and the number with mental disabilities is 98,053.5. As such, only 47.0 % of regular firms in Japan attained the 2.3 % disabled employment quota required by law in 2021. Therefore, the employment challenges of the disabled are very severe, even though a quota system for the employment of people with disabilities exists in Japan.

Finally, current situation and future challenges of diversity and inclusion in Japan are examined and considered. To conclude, best practices of the collaboration among companies, university and government are suggested in order to actualize diversity and inclusion in Japan.

Dr. Shiho Futagami is a Professor at the Graduate School of International Social Sciences of Yokohama National University. She holds the degree of Doctor of Economics from Kyoto University. She is a Member of Science Council of Japan. She has been a visiting Professor at the University of Zurich, the International Labour Organization (ILO), Wissenschaftliche Hochschule für Unternehmensführung (WHU), Bordeaux École de Management (BEM) and the Kedge Business School. Her research topics include strategic human resource management, diversity management, disability management, career development and women in management. Prof. Dr. Futagami has had many books and articles published in Japan, the United States and Europe.

Indivituality and Universality. French Journal of Japanese Studies (English Selection) – Cipango

Cipango – French Journal of Japanese Studies [Online], 6 | 2021, Online since 16 December 2021. URL: http://journals.openedition.org/cjs/1485; DOI: https://doi.org/10.4000/cjs.1485

Lien direct : Open Edition

Table des matières :
Sarah Terrail-Lormel, “From Neurasthenia to Morita Therapy: the development of psychiatric knowledge in modern Japan (1900s-1930s)
Aline Henninger, “From Women’s Studies to Queer Studies: bending epistemology
François Macé, “Shintō, the disenchanter

Editorial note : The current issue consists of two translated essays originally published in Cipango 22, entitled Du particulier et de l’universel: la Fabrique des savoirs dans le Japon (XIXe, XXe et XXIe siècles) [Individuality and Universality: The Construction of Knowledge in Japan (19th, 20th and 21st centuries)]. As Isabelle Konuma and Laurent Nespoulous argue in their editorial in response to Danièle Lochak’s questioning of the universality of the human and social sciences, the current issue explores the “tension between, on the one hand, the ‘universal’ construction of the sciences and, on the other, the study of how different branches of knowledge became embedded in modern and contemporary Japan”.

These texts have been supplemented with a paper by François Macé, “Shintō, the Disenchanter”, originally published in 2002 in a special issue on “Mutations de la conscience dans le Japon moderne” [Transformations of the Conscience in Modern Japan]. In it, Macé masterfully presents another aspect of the modernisation process in Japan, focusing on the evolution of Shintō during the Meiji era.

Le Chien, son maître et les parents proches

→ Le livre chez l’éditeur

Tagbumgyal, Le Chien, son maître et les parents proches, Semaphores, Paris, 2020, 144 p., traduit du tibétain par Véronique Gossot

Dans l’univers de Tagbumgyal, où quelques touches de fantastique viennent parfois perturber le réalisme, parler des chiens c’est parler des hommes. Portée par un sens aigu de l’observation, la narration imagée (voire cinématographique) laisse percer un humour subtil. Ni héros ni épopée ici, mais des sentiments étriqués, des situations ridicules, de petites lâchetés ou des trahisons ordinaires qui révèlent les rouages d’une société où seuls l’exercice du pouvoir et les intérêts particuliers prévalent. Cette observation malicieuse de la société témoigne d’une maîtrise de l’ambiguïté et de l’ironie sans pareilles.

Le Chien, son maître et les parents proches débute par une transgression lorsque Köntho met à la porte sa mère afin d’accueillir sa jeune épouse. Les aller-retours entre les excès de la Révolution culturelle et les minuscules mais très symboliques péripéties d’aujourd’hui constituent le fil du récit.

Journal de l’adoption d’un hapa met en scène un petit fonctionnaire à l’ambition démesurée et son pékinois doué de parole, le hapa, délaissé son précédent maître.

Dans Le vieux chien s’est soûlé, le narrateur est un enfant dont la famille vit de l’élevage de moutons. Dans une société où cupidité et impératif de développement économique n’épargnent rien ni personne, le fils unique appelé à succéder au père (ce qui rend dispensable sa présence sur les bancs de l’école) va tenter de sauver son chien d’un destin funeste. (source : Sophomores)

Valérie Gossot est doctorante à l’Inalco, sous la direction de Françoise Robin.

Lecteur de français

La section française de l’Université des langues étrangères de Tokyo cherche un lecteur français pour l’année 2020/2021 ou 2021/2022. 

Intitulé du poste: Lecteur(trice) de français en contrat à durée déterminée

Tâches

  • Un minimum de 8 cours de 90 minutes chacun par semaine (cours de français de tout niveau et cours de civilisation française et européenne
  • Le travail implique également des tâches administratives liées à l’enseignement du français, un accompagnement personnalisé des étudiants, ou encore l’élaboration des examens de concours d’entrée à l’université

Profil

  • Titulaire d’un doctorat souhaitable
  • Avoir publié au moins trois travaux scientifiques
  • Avoir suivi une formation en didactique du FLE (français langue étrangère)
  • Une expérience de l’enseignement du français est souhaitable
  • Personne de langue maternelle française

Type de contrat

  • Lecteur en contrat à durée déterminée
  • Durée du contrat : 2 ans
  • Un seul renouvellement est éventuellement possible selon l’évaluation du travail de la personne et en fonction du besoin et de la condition financière de l’université

Rémunération: conforme aux rémunérations fixées par l’Université des langues étrangères de Tokyo.

Date prévisionnelle de prise de poste: le 1er octobre 2020 ou le 1er avril 2021

Date limite de réception des candidatures: Le 5 juillet 2020

En savoir plus

La philosophie à l’épreuve de l’histoire : la rencontre de Rousseau et du Japon

→ L’articel en ligne

Cet article interroge le mode de développement de la philosophie japonaise moderne à travers la recension de Rousseau au Japon d’Eddy Dufourmont. La figure de « Rousseau au Japon » s’est forgée à partir d’une quadruple médiation pluridimensionnelle : la rencontre entre l’œuvre de Rousseau et une personnalité originale, Nakae Chômin (1847-1901) ; la rencontre entre Chômin et la France des débuts de la Troisième République ; la rencontre entre Rousseau et un contexte politique japonais particulier, celui de l’ère Meiji ; la rencontre entre Rousseau et le confucianisme, et plus généralement la Chine classique, ce tiers intérieur au Japon.

Simon Ebersolt est chercheur postdoctoral à l’Institut français de recherche sur l’Asie de l’Est (Inalco/Université de Paris/CNRS), où il est co-responsable du Groupe d’étude de philosophie japonaise.