Littérature pré-moderne – récits, mythes, spectacles

Séminaire de M2 & M2 de Vincent Durand-Dastès
Ouvert également aux doctorants

Chaque année, ce séminaire aborde un grand thème de l’imaginaire chinois, tel qu’il s’est cristallisé pendant les derniers siècles de l’époque impériale. On étudie sa déclinaison dans les divers genres de la littérature narrative ancienne ou traditionnelle (récits historiques et pseudo-historiques, anecdotes, contes en langue classique, romans en langue vulgaire, pièces de théâtre, ballades de conteurs, contes populaires). La mise en perspective de ces versions permet d’appréhender ces thèmes dans leur contexte esthétique, social ou religieux.

Le thème retenu pour 2020-2021 sera  « contes édifiants et cruels de la Chine des Ming : les extrêmes de vice et de vertu du recueil de huaben 話本 Les Pierres hochent la tête (Shi dian tou 石點頭) ».

Le genre du huaben (nouvelle en langue vulgaire), très en vogue au XVIIe siècle, est passé à la postérité par le luxe de détails qu’il donne sur la société chinoise de la fin de l’époque impériale. Parmi les recueils de huabenShi dian tou est un livre étrange : il revendique constamment sa volonté moralisatrice, mais pousse les conduites vertueuses vers de tels extrêmes qu’on ne sait plus s’il faut y voir fanatisme ou…ironie. Après avoir exploré l’an dernier le thème de la piété filiale dans le recueil, nous poursuivrons cette année notre exploration avec des histoires illustrant celui de la fidélité conjugale, en mettant l’accent sur les personnages féminins.

Lieu :

Contacts :
vincent.duranddastes [@] inalco.fr

Prérequis : connaissances niveau licence en histoire littéraire et langue ancienne.