Les relations de la Corée du Sud et du Japon avec la Chine : une mitoyenneté difficile

Ebersolt, Simon. « La philosophie à l’épreuve de l’histoire : la rencontre de Rousseau et du Japon », Critique, vol. 888, no. 5, 2021, pp. 404-415.

→ L’articel en ligne

Cet article interroge le mode de développement de la philosophie japonaise moderne à travers la recension de Rousseau au Japon d’Eddy Dufourmont. La figure de « Rousseau au Japon » s’est forgée à partir d’une quadruple médiation pluridimensionnelle : la rencontre entre l’œuvre de Rousseau et une personnalité originale, Nakae Chômin (1847-1901) ; la rencontre entre Chômin et la France des débuts de la Troisième République ; la rencontre entre Rousseau et un contexte politique japonais particulier, celui de l’ère Meiji ; la rencontre entre Rousseau et le confucianisme, et plus généralement la Chine classique, ce tiers intérieur au Japon.

Simon Ebersolt est chercheur postdoctoral à l’Institut français de recherche sur l’Asie de l’Est (Inalco/Université de Paris/CNRS), où il est co-responsable du Groupe d’étude de philosophie japonaise.